Glossaire

Les éléments de Glossaire proposés ici explicitent les termes et notions abordées dans OSER-FC, et notamment les sources utilisées.
Les termes sont classés par ordre alphabétique ; vous pouvez utiliser les filtres alphabétiques ci-dessous pour retrouver plus facilement une définition.
A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Recherche libre ?

Affinez votre recherche en saisissant des mots-clés (champs de recherche : libellé ou description) :
Il y a 11 résultat(s)
Afficher
Accroissement total de population L'accroissement total (ou variation totale) de population est la variation de l'effectif d'une population au cours d'une période, qu'il s'agisse d'une augmentation ou d'une diminution. C'est la somme de l'accroissement naturel (ou solde naturel), du solde migratoire, et parfois d'un ajustement destiné à rétablir la cohérence entre les différences sources statistiques.
ACOSS Agence centrale des organismes de Sécurité sociale.
C'est la caisse nationale de la branche du Recouvrement du régime général de la Sécurité sociale.
> pour en savoir plus
Activité économique (Insee) L'activité économique d'une unité de production est le processus qui conduit à la fabrication d'un produit ou à la mise à disposition d'un service. La nomenclature des activités économiques en vigueur en France est la nomenclature d'activités française (NAF rév. 2 depuis 2008).
Dans la plupart des statistiques, on repère l'activité principale d'une entreprise ou d'une unité locale ou d'un établissement, il s'agit alors d'un classement par secteur.
Dans les statistiques relatives à la population active ou à l'emploi par activité, les individus sont classés selon l'activité principale de l'établissement ou de l'entreprise qui les emploie. Cet établissement peut être différent de celui où ils travaillent, en particulier pour les intérimaires, les salariés des entreprises de nettoyage, de service de maintenance de matériel.
> pour en savoir plus
Activité économique (Activité principale exercée, APE) L'activité principale exercée (APE) est déterminée en fonction de la ventilation des différentes activités de l'entreprise. Comme la valeur ajoutée des différentes branches d'activité est souvent difficile à déterminer à partir des enquêtes statistiques, c'est la ventilation du chiffre d'affaires ou des effectifs selon les branches qui est utilisée comme critère de détermination.
Toute entreprise et chacun de ses établissements se voient attribuer par l'Insee, lors de son inscription au répertoire SIRENE, un code caractérisant son activité principale par référence à la nomenclature d'activités française (NAF rév. 2, en vigueur depuis 2008). Plus précisément, on distingue le code APEN pour l'entreprise et le code APET pour les établissements.
> pour en savoir plus
Activité économique (secondaire) Une activité secondaire est une activité exercée par un établissement ou une entreprise en plus de son activité principale. Le résultat en est une production secondaire.
> pour en savoir plus
Activité (taux d') Le taux d'activité est le rapport entre le nombre d'actifs (actifs ayant un emploi et chômeurs) et l'ensemble de la population correspondante. Sur la base des données du Recensement, il peut être calculé pour une classe d'individus (femmes de 25 à 29 ans par exemple). 
Le taux d'activité global est celui de la tranche d'âge 15-64 ans.
> pour en savoir plus
Activité (type d')

(Insee) Le type d'activité répartit la population entre les actifs et les inactifs.
Parmi les actifs, on distingue ceux qui ont un emploi (y compris les personnes en apprentissage ou en stage rémunéré), aussi appelés actifs occupés, des chômeurs.
Parmi les inactifs, on peut notamment distinguer les élèves, étudiants et stagiaires non rémunérés, les retraités ou préretraités, les femmes ou hommes au foyer.
Cette caractéristique est relevée lors du recensement de la population. Depuis 2006, il permet de mieux prendre en compte les actifs ayant un emploi, même occasionnel ou de courte durée, et qui sont par ailleurs étudiants, retraités ou chômeurs.
D’autre part, la définition du chômage au sens du recensement diffère de celles du Bureau international du travail (BIT) et du Pôle emploi. Le chômage au sens du recensement est plus élevé que le chômage au sens du BIT car les personnes inactives ont parfois tendance à se déclarer au chômage alors qu'elles ne répondent pas à tous les critères du BIT.
> pour en savoir plus

Administrations publiques (Insee) Ensemble des unités institutionnelles dont la fonction principale est de produire des services non marchands ou d'effectuer des opérations de redistribution du revenu et des richesses nationales. Elles tirent la majeure partie de leurs ressources de contributions obligatoires.
Le secteur des administrations publiques comprend les administrations publiques centrales, les administrations publiques locales et les administrations de sécurité sociale (dont hospitalières).

> pour en savoir plus

Agriculture (Insee) Au sens le plus large, ce secteur de l'économie comprend les cultures, l'élevage, la chasse, la pêche et la sylviculture.
La nomenclature d'activités française établit une distinction entre l'activité agricole (exploitation des ressources naturelles en vue de la production des divers produits de la culture et de l'élevage), la sylviculture et l'activité de pêche (exploitation professionnelle des ressources halieutiques en milieu marin ou en eau douce).
Ces activités correspondent à la section A de la NAF rév. 2.
> pour en savoir plus
Aire urbaine Une aire urbaine (dite aussi « grande aire urbaine ») est un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de plus de 10 000 emplois, et par une couronne périurbaine (communes rurales ou unités urbaines) dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci.
Le zonage en aires urbaines 2010 distingue également :
  • les « moyennes aires urbaines » : le pôle urbain offre de 5 000 à 10 000 emplois
  • les « petites aires urbaines » : le pôle urbain offre de 1 500 à 5 000 emplois.
L'aire urbaine est une acception fonctionnelle de la notion de ville (territoire polarisé tirant son fonctionnement urbain des déplacements liés à l'emploi). Une acception physique en serait l'unité urbaine.
> pour en savoir plus